12 C
Paris
lundi 3 octobre 2022

Comment devenir dépanneur informatique ?

Les pannes d’ordinateur sont fréquentes aussi bien pour les particuliers que les établissements professionnels. Cependant, il arrive que dans la même enceinte, aucun spécialiste de maintenance ne soit disponible. C’est à ce moment que vous avez envie d’apprendre le métier de dépanneur informatique.

Missions d’un dépanneur informatique

En tant que technicien de maintenance, le dépanneur informatique intervient dans toute réparation du système informatique. Cela concerne plusieurs pièces et objets, dont l’unité centrale, l’écran, le clavier, la souris, le serveur, les câbles Ethernet, le wifi, etc. L’entretien peut être mené soit sur un logiciel (software), soit sur un matériel (hardware). Dans ce contexte, le dépanneur informatique :

  • Effectue le diagnostic des problèmes pour déterminer la source de dysfonctionnement de l’appareil ou de l’application.
  • Installe de nouvelles pièces ou softwares.
  • Teste les équipements qui viennent d’être installés.

Ainsi, s’il manque des boulons pour serrer une boite IT, c’est au dépanneur de se servir d’une clé et de faire en sorte que la réparation soit réussie. De même, si un salarié se plaint d’un bug internet, il devra consulter le dépanneur.

Compétences techniques d’un dépanneur informatique

Un bon réparateur IT dispose de certaines compétences afin qu’il puisse mener à bien son chantier. Entre autres, citons :

  • Sa sensibilité au moindre détail : il se peut qu’un petit bout de fil soit à l’origine de toute une panne du système. La réactivité est une attitude cruciale pour ce genre de personnel.
  • Ses capacités à choisir les bons outils de dépannage : des clés, des boulons, des tournevis, des écrous, etc., l’achat d’un kit de réparation informatique exige une certaine attention et une connaissance pointue.
  • Sa maîtrise de la sécurité au travail et celle des informations : les risques ne sont pas négligeables quand on manipule des objets informatiques et électroniques.
  • Sa polyvalence : on peut vous attribuer l’installation d’un câble réseau alors que vous devez également savoir réparer une porte à ouverture automatique.
A découvrir aussi  Comment les lunettes vision nocturne aident à mieux conduire ?

Formation pour devenir dépanneur informatique

Certains centres de formations dispensent des séances courtes, vous permettant de connaitre les bases en dépannage informatique. Ces quelques heures vous offrent la possibilité de découvrir les problèmes usuels et les techniques de réparation classiques. Toutefois, pour devenir un vrai dépanneur informatique, des formations académiques existent en France. Par ailleurs, certains clients exigent que vous possédiez un certificat ou un diplôme spécifique à ce domaine. Si vous cherchez donc une formation initiale pour devenir dépanneur informatique, vous avez le choix entre les parcours suivants :

  • Bac pro Systèmes numériques : obtenu en trois ans après le collège ;
  • Certification Maintenicien en micro-informatique et réseaux : pour la décrocher, il vous suffit de suivre une formation de 12 mois après le bac ;
  • BTS Services informatiques aux organisations ou le BTS Systèmes numériques : ce qui correspond à un Bac + 2 ;
  • DUT Informatique : également équivalent à un Bac + 2 ;
  • Titre Professionnel Technicien supérieur Systèmes et Réseaux : obtenu en deux ans après le bac ;
  • Licence Pro Métiers de l’informatique : le diplôme vous sera décerné après trois années d’études post-bac.

Dépanneur informatique indépendant : les étapes à franchir

Après avoir défini la nature de votre activité, vous devez vous assurer que votre chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas 72 500 € et 22 % de charges sociales. Puis, vous pouvez procéder à la déclaration SAP (Service A la Personne) de votre métier. Cela vous permet de bénéficier d’un paiement par CESU préfinancés (Chèques emploi service universel) et d’un crédit d’impôt valorisé à 50 % des montants acquittés. Enfin, vous devez vous inscrire auprès d’une ou plusieurs assurances. Ainsi, la RC Pro couvre vos dommages matériels alors que la protection juridique vous sera utile en cas de litige. Enfin, l’assurance auto vous permet de garder vos arrières, étant donné que vous utilisez un véhicule personnel.

Autres Articles

Derniers Articles